Jeudi 4 juillet 2009

À l'atelier après le déjeuner. Eric est là, D. nous rejoint peu après. Ivan Brun arrive. Nous lui montrons les lieux, profitons de la terrasse en y buvant une bière, puis nous embarquons la lourde table à dessin dans l'Express que nous a prêté Jean-Louis. Pliée, elle y tient debout. Nous y ajoutons un enregistreur quatre-pistes pour cassettes, des éléments de chaîne haute-fidélité, toutes sortes de machines entreposées là et dont je ne me servais plus, mais aussi des rebuts à jeter dans une benne repérée le long d'un quai adjacent. Ivan prend le volant, Eric s'installe à coté de lui, je me colle à l'arrière avec la table à dessin. Nous démarrons. La benne n'est plus là. Nous mettons les déchets dans une grosse poubelle, à la sauvage. Nous arrivons chez Ivan à Villeurbanne, un deux pièces qui lui sert de logement et d'atelier. Nous y montons la table à dessin et les appareils électroniques, suons comme des damnés, puis discutons en buvant de l'antésite. Je regarde les toiles accrochées au mur. Ivan n'a plus le temps de peindre, la bande dessinée et la musique lui prennent tout son temps. Nous parlons de la perte du plaisir à faire de la bande dessinée, média ingrat et répétitif. Nous revenons à l'appartement, mangeons avec D.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire