Lundi 29 juin 2009

J’achète des viennoiseries, le placard à provisions étant vide. Je prends le tramway avec D., qui descend à la Guillotière pendant que je poursuis jusqu’au campus de la Doua. Je travaille toute la matinée sur le site que l’on doit réaliser avec C. V. et C. D. Cette dernière arrive vers onze heures, nous faisons ensemble des corrections. Il fait très chaud. Je croque un croissant et une pomme. Thierry Giappiconi intervient toute l’après-midi. C’est intéressant, politique, et je suis d’accord sur beaucoup de choses. Nous continuons après l’intervention à corriger le site. C. V. est au plus mal ― les graves problèmes de santé de son mari ― et je n’ose pas la laisser seule pour le moment. Je pars vers dix-neuf heures, suis à Perrache vers vingt heures, fais quelques courses, rentre. D. n’a pas très faim, j’essaie de manger convenablement, contrairement à ce midi. Un jeune homme, musicien, sympathique, visite l’appartement en fin de journée. Nous discutons ensuite dans l’escalier avec notre voisin, musicien lui aussi. C’est la grève des transports demain ; Claire, qui doit prendre un train tôt le matin, vient dormir chez nous. D. boit une bière, je l’accompagne. Nous nous couchons trop tard. Il fait très chaud. Je feuillette attentivement, avant de m’endormir, l’ouvrage sur les peintures d’Andrew Wyeth ― Andrew Wyeth : Memory & magic ― ramené fièrement de Milan. Je le recherchai depuis des années.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire