Dimanche 1er mars 2009

Je me réveille assez tôt, mais je ne peux pas me lever avant huit heures passées. D. est déjà debout. J'officie une petite heure à l'ordinateur, puis nous allons au marché de la Place Carnot. Jour gris, après de belles journées. Mais il est vrai que nous ne sommes qu'au mois de mars. J'y croise N. qui travaille là. Nous nous connaissons « de loin » comme elle le dit elle-même, « de l'époque de la rue du Chariot d'Or ». Je vais à l'ordinateur en début d'après-midi et tombe, en rangeant des papiers, sur la maquette de Pique-nique au bord du néant, un récit réalisé en 1995 - il y a de cela quatorze ans ! - sur un texte de Lionel Tran, et que nous avions édité à nos frais en 1997. Peu de lecteurs ont dû le lire. Je décide de scanner les copies réduites qui m'avaient servi à l'époque pour la réalisation de la maquette sur papier - ce n'était pas encore l'époque pour moi de faire cela sur ordinateur. Je m'attelle ensuite à la table à dessin, met en place la grande case initiale de la planche 57. Nous invitons Eric T. à dîner.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire