Mardi 17 février 2009

Par hasard, en lisant l’article intitulé “The Silence of the Page : Une trop bruyante solitude, the French adaptation of Bohumil Hrabal’s Too Loud a Solitude” de Martha Kuhlman dans le second numéro de la revue European comic art paru fin 2008, à propos de la traduction tchèque de l’adaptation d’Une trop bruyante solitude, j’apprends que j’ai reçu le 1er prix du lettrage lors du comiCZcon 2006 à Prague… Nul ne m'en a parlé, ne m'a averti, je ne sais pas qui a retiré le prix (l'éditeur tchèque, sans doute ?), je retire de cette découverte une certaine amertume contradictoire ; tout cela n'est pas important, mais en même c'est d'une extrême importance. Ce travail de lettrage a été réalisé sur plusieurs mois durant l'été 2004, cela avait été compliqué ; non seulement il y avait de grandes différences de densité entre le texte français et le texte tchèque, mais il s'agissait en outre d'une langue qui m'était totalement étrangère, ce qui conférait à ce lettrage une part abstraite, même si j'avais l'impression ténue sur la fin de comprendre cette langue sertie de nombreuses accentuations. Je travaille l'après-midi sur les deux premières cases de la planche 56, visionne en soirée avec D. quatre documentaires en DVD dont je vais peut-être réaliser les jaquettes. Ils sont intéressants, sans beaucoup de voix off, et traitent tous quatre de la justice.

5 commentaires:

  1. Je vous l'ai toujours dit, cher ami, l'Italien est voleur, le Portugais menteur, le Roumain fourbe, mais le Tchèque, mon bon... mais il est terriblement ingrat, le Tchèque.
    (on me souffle que le Slovaque est distrait, par contre, je ne sais ce qu'il faut en penser...)
    Quoiqu'il en soit : Proficiaaaaat voor U lettering !

    RépondreSupprimer
  2. Oui, et le Belge, il est comment ? Il est taquin ? C'est ce que vous voulez me faire dire, n'est-ce pas ?

    RépondreSupprimer
  3. Et je l'ai également appris à la lecture du même article.

    RépondreSupprimer
  4. J'ai été contente de l'apprendre moi aussi ! et encore plus de voir ton travail récompensé ... (j'imagine que 6 pieds ne le savaient pas eux non plus)

    RépondreSupprimer
  5. Le Belge est débonnaire. Certainement !

    RépondreSupprimer