Mercredi 15 octobre 2008

Levé à cinq heures.
Journée de travail fatigante ; ce sont les derniers jours passés dans cette bibliothèque, il y a donc une quantité de choses à faire. Outre le bulletinage et les rangements quotidiens, je rapatrie avec William de vieux périodiques des ex-pays de l'est d'un magasin à l'autre. Et c'est qu'il faut ensuite les intégrer dans les rayons ; et donc refouler les collections en place ; et revoir les rayonnages qui ne conviennent plus. De même, il reste des monceaux de titres mis de coté qu'il faut intégrer, procéder à des "refoulements". Tout cela dans un local aveugle et un éclairage insuffisant. Il fait très beau, et cette chaleur inhabituelle en cette période - des journées d'été fichées comme des coins dans l'automne - donne une certaine torpeur à chaque geste.
Je dessine le soir, mais il faut que je me force.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire